Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 16:39

Philosophie

 

A peut être B

 

            J’ai rêvé d’une jeune fille qui entrait en classe terminale et se prenait de passion pour la philosophie. (La sortie de l’adolescence est l’âge où mon succès auprès des filles atteint une sorte d’apogée). Pour soutenir la jolie personne dans sa découverte j’ai rédigé un petit abrégé de l’Histoire de la philosophie. En fait un abrégé qui n’atteint son but qu’à être ce qu’il entendait être : un pense-bête. Le point final de cet allègre parcours du temps cependant m’a surpris. Je vous en donne ici connaissance.

“Point final et provisoire

A peut être B

            “Nous avons pénétré, à l’époque où nous sommes, les deux infinis de Pascal. Du côté du grand infini jusqu’à l’orée du Big Bang. Du côté du petit jusqu’à la découverte des particules élémentaires. Le principe initial de non-contradiction d’Aristote, qui gouvernait notre raison, n’est plus une vérité universelle. Il se voit infirmé (réfuté) par les découvertes expérimentales de la physique quantique. Un atome de lumière est à la fois une onde et une particule. Deux particules désintriquées peuvent se trouvées distantes et se trouver au même point de l’espace. Tout comme la géométrie de Zénon d’Elée était impuissante à calculer le jeu des mouvements, notre logique aristotélicienne n’est plus la mesure du monde. L’homme a perdu les commandes. A notre langage la science impose d’autres lois. L’ère “anthropocène” qui commence ne sera pas, en dépit de son nom, un humanisme.”

 

o

Partager cet article

Repost 0
Published by Le marquis de St-just - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Marquis de St-just
  • : Un regard ironique sur soi-même les choses et les gens plus recension de livres.
  • Contact

Recherche

Liens