Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 18:28

   Politique


Charlemagne-by-Durer   

 

Charlemagne  

 

            En 814, il y a 1200 ans, mourait Charlemagne. C’était en Janvier. Cet anniversaire –l’aurez-vous remarqué ? passa inaperçu en Europe. Dans l’Europe en crise qui se découvre un rival à l’Est et hésite à devenir un continent politiquement unifié. Rechigne à réaliser un rêve qui s’éveilla dans la conscience du Preux Souverain au cours de ses 46 ans de règne. (22 ans au titre de roi des Francs, 14 ans en tant qu’empereur d’Occident).

            Sans doute eût-il aimé que l’on dise “l’Empereur romain d’Occident”. Ceci face à Constantinople, la byzantine, capitale de “l’Empire romain d’Orient”, qui se voulait “La nouvelle Rome”. Entre Charles et l’impératrice Irène (qui l’aurait pris volontiers pour époux) il y avait en effet Rome, cet objet de rivalité. La Rome de l’Eglise et de la papauté. Qui des deux pouvait se prévaloir d’être le protecteur reconnu du Souverain Pontife ? Telle était la question. L’enjeu étant de se présenter comme ayant avec soi le vicaire de Dieu, du vrai Dieu. Ceci dans le moment où la pression arabe se faisait sensible aux deux extrémités de la Méditerranée, au Proche-Orient (en Anatolie) et en Espagne à la frontière des Pyrénées.  

            A quoi sert un dieu, politiquement ? A réunir un peuple et son souverain sous l’autorité d’un emblème commun. En somme à légitimer le pouvoir du prince, et la soumission du peuple à ce pouvoir. Charles, contre vents et marées, aura tout au long de sa vie cette fidélité : Respecter le pacte dit de Quierzy (aujourd’hui une petite commune de l’Aisne avec un vieux château). Un pacte de protection que son père, Pépin le Bref, signa en 754 avec le pape Etienne II. Charlemagne reste à mes yeux le Prince qui eut ce mot : “Je suis la chrétienté”. Les temps ont changé. Les sauvages saxons, ces païens qui idolâtrent la nature et les arbres, ont semble-t-il aujourd’hui leur revanche. Sont majoritaires sous nos cieux tempérés. Les Sarrasins quant à eux, sont devenus en nombre des citoyens dans les pays d’Europe. Sous quel emblème réunir désormais une population disparate ? Sous l’emblème du bien-être ? Du libéralisme ? De la protection sociale ? De la démocratie ? De l’hymne à la Joie ?

 

o  

Partager cet article

Repost 0
Published by Le marquis de St-just - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Marquis de St-just
  • : Un regard ironique sur soi-même les choses et les gens plus recension de livres.
  • Contact

Recherche

Liens